Vers le site de la Fête des Vignerons
logo

PERRET

La Confrérie des Vignerons visite actuellement 270 hectares de vignes entre Pully – à l’Est de Lausanne – et Lavey – aux portes du Valais. Les propriétaires qui demandent à la Confrérie des Vignerons de visiter leurs parchets sont des collectivités publiques (communes, cantons), des hoiries et quelques particuliers. Chaque parcelle soumise à la visite est signalée par un grand piquet au bout blanc, marqué d’un numéro d’identification. Les propriétaires s’acquittent d’une contribution annuelle. Les visites sont effectuées par des experts mandatés par la Confrérie. Les experts, tous vignerons professionnels mais pas forcément membres de la Confrérie, sont nommés par le Conseil de la Confrérie. Ils suivent les «Directions» de visites éditées, et révisées régulièrement, par la Confrérie des Vignerons.

Extrait des «Directions concernant les soins à la vigne, la visite des experts de la Confrérie et le concours lié au résultat des visites»:

«Le vigneron cultive la vigne pour obtenir des récoltes de bonne qualité et, si possible, régulières d’année en année. Il évitera avec soin toute dégradation du sol et maintiendra les ceps en bon état pour en assurer la longévité».

 

Les visites ont lieu trois fois par année. La visite de printemps s’effectue entre la fin du mois d’avril et le début du mois de mai. Elle a pour but principal de noter la taille. La visite d’été, au début du mois de juillet, s’attache surtout à noter les soins aux ceps et la lutte antiparasitaire. Enfin, la visite d’automne, début septembre, juge l’entretien du sol et l’aspect et la maîtrise de la récolte. Après chaque visite, les notes attribuées aux vignerons-tâcherons sont communiquées aux propriétaires et aux vignerons. Tous les trois ans, les notes réunies donnent lieu à un classement des vignerons-tâcherons. Lors d’une cérémonie solennelle, dite Triennale, les meilleurs vignerons-tâcherons sont récompensés. La Fête des Vignerons, une fois par génération, est en quelque sorte l’amplification de cette cérémonie triennale, une super-triennale. Les vignerons-tâcherons sont alors jugés non plus sur trois ans, mais sur cinq à sept ans.

Vevey avec le fond du lac vers 1804,
Samuel Weibel, collection particulière