Partagez vos souvenirs des Fêtes des Vignerons Vers le site de la Fête des Vignerons
logo

7 – 8 AOÛT 1851 : UNE PARTITION ORIGINALE POUR LA FÊTE DES VIGNERONS

A partir de 1851, l’apport artistique original de chaque Fête des Vignerons est l’un des facteurs de réussite de la manifestation. La Fête de 1851 donne lieu pour la première fois à une oeuvre musicale ayant une unité stylistique. Interprétée par 800 choristes, la composition originale de François Grast rapproche la Fête des Vignerons de l’opéra. Mais le livret est encore un arrangement plus ou moins habile de poèmes composés par plusieurs auteurs et, de ce fait, manque d’homogénéité. Les divinités se font discrètes au profit de l’homme travaillant la terre.

Spectacle

Abbé-Président François Déjoux
Maître à danser : Benjamin Archinard
Musique: François Grast : partition complète, début de la phase créatrice, première harmonie et choeurs
Poète officiel : Jules Mülhauser, mais le livret est encore une oeuvre collective
Costumes: Pierre Lacaze
Spectacle devant les estrades puis parade traditionnelle à travers la ville avec danses exécutées aux « stations »

Vignerons couronnés

Henri Bény (mort l’hiver précédant la Fête, couronne remise à son fils) et Louis Michaud (et 51 vignerons distingués et primés)

Arènes et décors

Grandes portes et 3 arcs de triomphe pour les divinités, on parle
d’amphithéâtre, le fond de la scène prend forme
3 constructions carrées, massives et non reliées entre elles,
ouverture au nord
8 000 places assises

Spécificités et nouveautés

Six divisions : les quatre saisons, la Troupe d’Honneur et la Troupe des Suisses
La Troupe d’honneur placée en tête
Les Anciens Suisses en corps constitué; jusqu’ici ils encadraient le cortège et faisaient régner l’ordre
Bacchus est incarné par un jeune Anglais en séjour à Vevey
Les Armaillis rejoignent la troupe du Printemps. La troupe est augmentée avec plus de vaches
Les Déesses sont placées sur des chars « antiques » tirés par des boeufs et non plus sur des baldaquins
Des Grands Prêtres remplacent les prêtresses des Déesses et ils chantent des Hymnes aux Divinités
Des « Indiens » remplacent les « Nègres » menant les chevaux de Bacchus
L’Hiver ne comporte plus l’arche de Noé et le Baron, jugés trop surannés au milieu des « moeurs républicaines »

La fête en chiffres

900 figurants, 3 représentations
Les places coûtent entre 1 et 5 francs
La Fête coûta 64 850 francs
Déficit 20 367 francs

LA_NOCE

Les costumes de la Noce (Hiver), Fête des Vignerons 1851

TROUPE_PALES

La Troupe de Palès, Fête des Vignerons 1851
CHAR_BACCHUS
L’enthousiasme populaire doit être contenu à l’entrée du char de Bacchus dans l’arène de la Fête des Vignerons 1851, François Bocion